De gauche à droite: Aminata Barry (Vice Présidente), Saloumba Cherif (Président) et Mabinty Bangoura (Trésorière)

Droit de Réponse de la Cellule de Communication du bureau de la Communauté Guinéenne de DMV (Washington DC, Maryland et Virginie) suite à l’article “Saloumba Cherif recadre lors d’une réunion avec l’ambassadeur Yansane” paru sur https://www.alloafricanews.com/saloumba-cherif-recadre-lors-dune-reunion-lambassadeur-yansane/

Suite à l’article paru sur le site https://www.alloafricanews.com/ à la date du 1 février 2018 titré « Saloumba Cherif recadre lors d’une réunion avec l’ambassadeur Yansané », la Cellule de Communication du Bureau Exécutif de l’Association des Guinéens de Washington DC, de Maryland et de la Virginie (AGDMV) a décidé de répondre pour démentir cet article écrit par M. Alsény Ben Bangoura reconnu pour ses écrits illusoires contre les bureaux successifs de l’Association des Guinéens de Washington DC, de Maryland et de la Virginie (AGDMV) depuis 2014.

Sur invitation du nouvel ambassadeur de la République de Guinée, SE M. Kerfalla Yansané, nous avons eu près de deux heures de prise de contact sur divers sujets. Le Président de la communauté Guinéenne de DMV, M. Saloumba Chérif était accompagné des membres du Bureau Exécutif, du Conseil Général et le Collège des Imams.

Dans cet article, nous ne retrouvons qu’un minimum de propos que le Président Saloumba a tenus, et ceux-ci sont outrageusement déformés pour être utilisés à charge contre M. Cherif et la communauté guinéenne de DMV.

Nous trouvons de graves contre-vérités qui ne permettent pas aux lecteurs d’avoir une vision objective de la communauté guinéenne de DMV que nous représentons.

L’auteur de cet article, M. Alsény Ben Bangoura affirme ceci : «Au cours des échanges, Saloumba n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement à l’endroit de l’ambassadeur Yansané. Il lui reproche d’avoir convoqué une réunion avec la communauté sans avoir discuté avec lui au préalable. Pour cette raison, il a signalé qu’il ne sera pas de la partie samedi».

Nous avons été surpris et choqués que ce «journaliste» qui était à cette rencontre avec quelques membres du Bureau de l’ambassade ait pu attribuer de tels propos au Président Saloumba.

Nous rappelons que ces propos tenus ici par M. Bangoura ne sont pas vrais et ne sont nullement du Président Saloumba Cherif, plutôt de M. Alsény Ben Bangoura lui-même, pour des motivations qui lui sont propres.

Par ailleurs, nous tenons à apporter un éclaircissement sur cette conversation de l’organisation de la rencontre du samedi 3 février 2018. Quand SE Monsieur l’Ambassadeur Kerfalla Yansané a émis le souhait de rencontrer la communauté le samedi 3 février, 2018, à moins de 48 heures de l’évènement, nous avons émis des inquiétudes à ce niveau, à cause du temps notamment. Nous avons respectueusement demandé à Son Excellence s’il était possible de choisir une autre date pour permettre une large diffusion de l’information pour que la majorité des membres de la communauté soit informée et présente à la rencontre.

L’ambassadeur Yansané nous a dit qu’il voulait rencontrer la communauté le plus rapidement possible ; raison pour laquelle la date du 3 février 2018 a été retenue. Ce qui fut accepté par le Président Saloumba et son équipe. Mais dire que «Saloumba a décidé de ne pas être à la rencontre du Samedi» est faux et non fondé.

Pour preuve, M. Saloumba Cherif, le Bureau Exécutif, le Conseil Général, le Collège des Imans et les Membres de la communauté étaient présents à la rencontre avec l’Ambassadeur. Voir lien (https://www.youtube.com/watch?v=oDpyRpto3MI ).

Nous demandons à M. Alsény Ben Bangoura de nous donner des preuves qui prouvent que M. Saloumba a tenu ces propos. Dans un autre passage, M. Alsény Bangoura écrit: «Mais cette rencontre a débordé lorsque Saloumba s’en est pris avec véhémence aux officiels de l’Ambassade qu’il accuse de semer la confusion dans la tête du nouvel ambassadeur comme quoi il y a un autre président de communauté outre que lui».

D’abord, nous voudrions rappeler à M. Alsény Ben Bangoura qu’il n’y a qu’un seul Président élu au sein de la communauté guinéenne de DMV. Nous rappelons simplement que M. Saloumba Cherif est connu pour son calme, son sang froid et le respect qu’il a à l’égard de tout le monde.

Quand l’auteur de cet article utilise le mot «véhémence», nous sommes au regret de l’informer que ce mot ne sied nullement à M. Cherif et de lui rappeler que M. Cherif est un homme de famille qui respecte ses prochains, qui n’utilise jamais la force pour trouver solution à un problème, à plus forte raison essayer de s’imposer sur un sujet. Il aime écouter, faire des concessions pour trouver des compromis aux problèmes. Il le fait avec loyauté dans le calme et le respect avec tout le monde, sans distinction.

Notons, qu’à cette rencontre, Le Président Saloumba a dit dans son intervention à Monsieur l’Ambassadeur de se méfier de quelques membres de l’ambassade qui jouent au double jeu, comme ils l’ont toujours fait pour créer la confusion au sein de notre communauté.

Nous voulons ici clarifier notre position que cet employé de l’ambassade n’est autre que ce même M. Alsény Ben Bangoura. Il est employé de l’ambassade comme vous pouvez voir sur ce lien :http://www.guineaembassyusa.com/index.php?route=list&menu_type_name=staff&menu_id=2 ), mais aussi membre fondateur du groupe des dissidents dans notre communauté de Washington. M. Bangoura utilise sa position de chargé de communication de l’ambassade pour faire la promotion du groupe auquel il appartient, en propageant de fausses informations et en diffamant les leaders successifs du Bureau de la communauté depuis 2014. Voici le lien d’un autre article où il accuse encore le Bureau de la communauté : https://www.alloafricanews.com/la-commission-electorale-de-lagdm-rejette-la-motion-de-mahmoud-diane/

Le Bureau Exécutif de la communauté guinéenne de DMV voudrait une fois encore attirer l’attention de tout le monde que M. Alsény Ben Bangoura a certainement quelque chose contre le Président de notre communauté, M. Saloumba.   A chaque fois qu’il écrit, il accuse celui-ci de tous les maux comme le démontre cet autre article écrit en novembre 2016. Cliquer sur le lien : https://www.alloafricanews.com/sur-fond-de-division-lagdmv-investit-un-autre-president/.

Nous voulons rappeler à M. Bangoura que la déontologie journalistique a des normes qui découlent des obligations de diffuser des informations vérifiées, recueillir et diffuser les informations de manière indépendante, agir loyalement et respecter les droits des personnes.

Nous espérons que M. Alseny Ben Bangoura va certainement revoir ces normes et arrêter de diffuser de fausses informations et faire du favoritisme en faisant la promotion d’un individu à cause de ses liens familiaux, tout en cachant la vérité. Nous demandons à M. Bangoura de présenter des excuses au Président Saloumba et à toute la communauté guinéenne de DMV pour cet article diffamatoire et nous espérons qu’il le fera dans les jours à venir.

Respectueusement,

La Cellule de Communication de l’AGDMV